Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

accordéon

  • La plus bath des accordéonistes

    Hommage. Marie-José Sirach, l'Humanité

    Yvette Horner affichera onze tours de France à son compteur. Claude Poirier/Roger-Viollet

    Yvette Horner est morte lundi à 95 ans. Icône indémodable du musette, l’artiste à la chevelure flamboyante avait commencé sa carrière en 1947 et donné son dernier concert en 2011.

    Bon sang, que les clichés ont la peau dure ! Il lui en aura fallu, du courage, du talent, de la pugnacité, pour s’imposer, gagner ses galons un à un, dans un milieu où les « chauffe Marcel ! » étaient légion. Yvette Horner, un petit bout de femme de 1,53 mètre, immense choucroute sur la tête, brune ou rousse, perchée sur des talons, le pli de la jupe multicolore impeccable, des bijoux pétillants aux poignets, autour du cou, aux oreilles, perdus dans sa chevelure, a rejoint, lundi, le paradis des musiciens.

    Lire la suite