Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MOSAIK RADIOS

  • MOSAIK RADIOS

    Le réseau Mosaik Radio s'étend et prend une dimension nouvelle avec la création de deux nouvelles web radios qui s'ajouteront à Chansons Rouges, radio privilégiant les informations, l'actualité, les magazines thématiques (entretiens, débats, environnement, médias, histoire, cinéma, culture...) et la diffusion de chansons d'histoire, révolutionnaires et des découvertes musicales (nouveautés, jazz, country, classiques, musiques africaines, cubaines...).

    Lire la suite

  • Hommage à l'accordéon

    De nombreux artistes ont accepté de participer à un projet original : celui de rendre hommage à un instrument de musique que l'on entend peu, l'accordéon !

    Avec des chansons titres à la fois anciens et modernes, Florent Mothe, Arcadian, Joyce Jonathan ou encore Elodie Fregé sont tous présents sur l'album Accordéons-nous sorti le 21 juillet 2017.

    Lire la suite

  • Musique. Oumou Sangaré, l’Afrique en fraternité

    Fara C. L'Humanité

    Pour beaucoup d’Africaines, Oumou constitue un modèle de courage, de pugnacité. Elle n’a cessé de s’insurger contre les violences conjugales, l’excision, l’injustice sociale...

    Dans son CD Mogoya, la célèbre chanteuse malienne conjugue la gravité de sa conscience et un groove qui appelle à la danse. Bientôt en concert à Paris.

    Lire la suite

  • Somi au sommet

    Lors d’une unique escale en France concluant sa tournée européenne, la chanteuse Somi (notre photo), présente son CD, « Petite Afrique », qui rend hommage à la diaspora africaine d’Harlem, dont les plus pauvres ont dû quitter le quartier, investi, confisqué, par les promoteurs immobiliers et la bourgeoisie. Née en Illinois de parents immigrés d’Ouganda et du Rwanda, elle a coproduit l’opus avec Keith Witty.

    Les coups de cœur de Fara C. Humanite.fr

    Lire la suite

  • Jil Caplan, belle Imparfaite très swing

    La chanteuse du tube Tout c’qui nous sépare fait son retour après dix ans d’absence et sort un délicieux album d’inspiration jazz.

    Des années que Jil Caplan n’avait pas fait parler d’elle. Alors, elle ouvre son cœur comme pour rattraper le temps qui passe, « qui nous aide à comprendre mieux qui on est, confie-t-elle, ce qu’est le rapport humain, même si cela reste un grand mystère ». La chanteuse, qui a marqué le paysage de la musique dans les années 1990 avec des tubes comme Tout c’qui nous sépare ou encore Natalie Wood, revient avec Imparfaite (Washi Washa/Warner). Un titre qui pourrait bien lui ressembler, dont elle s’amuse : « Pendant longtemps, on cherche une espèce de perfection. On nous demande d’être des super-amantes, super-femmes, super-mamans. Et puis on vieillit, on fait la paix avec tout ça. En fait, Imparfaite, pour moi, c’est pacifier quelque chose. C’est accepter de ne pas être parfaite, tout simplement. »

    Lire la suite