Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Le swing effervescent de Cyrille Aimée, révélation du jazz vocal

    La chanteuse, qui plaqua la Star Ac, publie un délicieux album. Attendue au New Morning, elle se produira en outre au Festival Django Reinhardt et à Jazz In Marciac.

    Quel culot! Sélectionnée par la Star Academy, et apparaissant de fait à la une d’un magazine partenaire de l’émission, Cyrille Aimée, vingt ans, décida de se barrer. A cet instant précis, la chanteuse répétait dans un club de jazz parisien, tandis qu’une caméra la filmait en vue de la vidéo de promotion sur les concurrents retenus. « On m’avait imposé la chanson à interpréter, nous confie Cyrille. J’ai soudain réalisé que je désirais, au plus profond de moi, me produire dans ce club comme chanteuse de jazz, et non comme une compétitrice dans un programme de télé réalité, où il fallait se soumettre à des règles qui ne correspondaient pas à mes rêves. Je voulais être libre. En plus, on venait de me remettre un contrat épais, à lire et signer en trois jours. Je me suis dit: mais qu’est-ce que je fais ici ? Je suis partie ».

    Une formidable initiative. Quelques années plus tard, la jeune Frenchie est finaliste de la fameuse Thelonious Monk Jazz Vocal Competition, à Washington et rafle d’autres prix. Dans un article laudateur, le Wall Street Journal salue « son timbre éblouissant ». A juste titre. Il y a, dans le chant de Cyrille, la solidité rythmique d’une Sarah Vaughan, la rigueur ensoleillée d’une Ella Fitzgerald, la sensualité contenue d’une Billie Holiday.

    Google-Translate-English to French Traduire français en German  Traduire français en Italian Google-Translate-English to Japanese BETA  Traduire français en Portuguese  Traduire français en Russian  Traduire français en Spanish Traduire français en Arabic  Traduire français en danish Traduire français en Greek

    Lire la suite